Licences saison 2018-2019
Création / Renouvellement

La procédure et les documents
à fournir ou compléter par ici...

 

SPUC / CAB, l'odeur du derby attendu entre les deux équipes dominant la poule, ayant toutes deux remporté la totalité de leurs matchs jusqu'à cette confrontation au sommet. Il fallait que l'une chutât.

Une odeur particulière, deux clubs voisins qui se connaissent sur le bout des doigts, dont presque toutes les équipes ne cessent de s'affronter à longueur de saison, et pourtant en -18F les confrontations directes ont été rares en dehors des tournois de fin de saison ces dernières années. Le CAB a toujours joué le haut de tableau en championnat régional, voire national, qualifié d'ailleurs d'office en début de saison. En revanche, nous concernant, ce n'est que cette année que nous affichons des ambitions élevées, après avoir régulièrement progressé depuis maintenant trois saisons.

Si on résume à grands traits le match, on va dire qu'il y eut quatre périodes distinctes :

Du début à la 17' : tout pour la défense.
Chaque équipe tire le rideau de fer devant ses cages, quasiment rien ne passe de part et d'autre. Score évoluant à la vitesse de l'escargot : 1-1 à la 9', 3-4 à la 17' ! Soline, Salma et Emma ont certes troué la maille serrée, mais les Damiers béglais ne laissent aucun espace, mais n'en ont guère non plus, ne pouvant déployer leur jeu rapide et sur grand espace qui fait leur force. Leur redoutable ailière gauchère est globalement bien contrôlée, et Lucie a doublé les serrures de son coffre-fort. Des défenses ultra-rigoureuses donc, des pivots qui déclinent le verbe "frotter" à toutes les personnes, des bras qui se lèvent de partout, des avertissements, une dépense d'énergie assez élevée.

Deuxième partie de première période : Pessac prend le large.
Le match ne pouvait rester éternellement bloqué, et ce sont nos Pessacaises qui ont le mérite et le talent de faire sauter le verrou. Sur de belles attaques placées, Soline et Manon nous permettent tout d'abord de reprendre le compteur (5-4 à la 18'). La dynamique est violette et le temps mort du coach béglais n'y peut rien. Emma et Léna sur les ailes, Manon et Zoé en perforatrices, Camille qui s'arrache en pivot sont à la finition. Nos filles exploitent parfaitement deux supériorités numériques, signant un 8-2 décisif : score de 13-6 à la mi-temps.

Début de seconde période : le retour des Damiers.
Si un avantage de +7 à la pause est un écart conséquent vis-à-vis d'une formation telle que le CAB, il ne garantit en rien le gain final. En effet, l'orgueil et les qualités intrinsèques de cette équipe vont la faire revenir dans le match.
Dès le coup de sifflet de reprise, les visiteuses sont à la manoeuvre, déterminées. En trois minutes, profitant d'une supériorité numérique, elles se remettent en selle (13-9). Emma et Blandine nous redonnent certes ensuite un peu d'air, mais nous allons subir derrière une série de trois infériorités numériques que vont exploiter à fond les Béglaises, lesquelles égalisent à la 44' : 15-15.

Quatrième partie : les Violettes remettent la main sur le match.
Dès lors que nous retrouvons notre rigueur et notre sécurité défensive, sans exclusions, nous endiguons les attaques adverses, d'autant que Lucie stoppe deux pénaltys. Depuis le début du championnat, nous savons que la condition physique impeccable de nos filles leur permet d'aborder avec beaucoup de lucidité et de réserves les fins de match, cela est encore le cas ce samedi. Sur l'aile gauche, Léna se joue de son défenseur, et Anaïs ouvre son tableau d'une superbe lucarne extérieure ; Soline bute de loin et convertit les pénaltys ; au centre, Zoé feinte avec art et crucifie la gardienne, tout comme Camille. Les Béglaises manquent de souffle pour réagir efficacement et nos Violettes terminent en force (19-16 à la 48', 23-18 à la 55'). Score final : 25-21.

Cette victoire est à la fois belle et méritée. Méritée, car à aucun moment nos Violettes n'ont été en perdition, et même au plus fort de la mainmise béglaise en deuxième période, elles sont restées sûres de leur force et de leur solidarité. Belle, car on a vu de jolis gestes techniques, de jolis buts, des arrêts de gardienne, mais aussi une défense exceptionnelle (il faut aimer et bien connaître le hand pour en saisir toute la qualité et la somme de travail et d'entraînements qu'il y a derrière). Et puis, un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne, comme a dit... je ne sais plus quel sportif célèbre.

Nos Pessacaises affichent donc un sans-faute depuis le début de la saison, un 6/6, et se retrouvent donc logiquement seules en tête de leur poule. Cela est super, mais... attention à ne pas se laisser griser. D'autres matchs difficiles vous attendent dans les prochaines semaines, à commencer par le long déplacement à Tardets samedi 25.

Bravo les filles, bravo à vos coachs. Tout le club est fier de vous !

PAG

  

  

  

  

  

  

  

...et toujours Barbara qui nous régale de ses belles photos, merci à elle. Par ici, le reste de son album du match (300 photos!)...

Nos partenaires, ils nous soutiennent:

JSN Epic template designed by JoomlaShine.com