27 avril ! 
 

Un rendez-vous, un hommage,
un souvenir, une grande famille !

 

Déplac. à Clermont-Ferrand

Le club du SPUC Handball organise un déplacement en bus dimanche 21 avril en direction de Clermont-Ferrand afin d'aller soutenir et encourager notre équipe fanion des SG1. En effet, les Violets sont à deux matchs de la finale qui se déroulera à Paris-Bercy.
Voici les modalités du déplacement :
- Rdv à 5h30 dimanche matin 21/04, départ à 5h45 ; Retour en fonction du parcours des SG1
- Restauration sur place organisée par le club recevant (tarif de 15€ par personne)
- Inscription obligatoire par téléphone au 05 56 37 33 85 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- Règlement le matin même ou au secrétariat du club à Cazalet (Lundi 13h30-18h30 / Vendredi 9h-12h30)
Soyons Plus qu'Un Club !!

 

Réception à Roger-Vincent de l'Aviron Bayonnais. Nos Violettes ont manqué de mental face à des adversaires déterminées.

À l'aller, à Bayonne, nos filles s'étaient inclinées de peu (31-29) dans une rencontre à leur portée où les locales avaient su exploiter au maximum nos temps faibles. Ce match retour était donc l'occasion de prendre une revanche, d'autant que les Basquaises se présentaient avec une équipe réduite à 9 joueuses.

La rencontre démarre bien. Nos Pessacaises sont bien en place et serrent la défense, tout comme les visiteuses, si bien que la marque met du temps à décoller. À force de patience et d'application, nous prenons néanmoins les commandes : 7-4 à la 12'. L'écart se maintient ensuite à +3 (10-7 à la 17', 12-9 à la 21'). Notre jeu est sérieux. Mais, sans que rien ne le laisse présager, les choses commencent à se dérégler. Malgré un temps mort, deux triplés des Bayonnaises renversent le cours et nous faisons la grimace à la mi-temps : 13-16.

Au retour des vestiaires, nos Violettes semblent déterminées à se remettre dans le bon fil. Mettant plus d'intensité, elles égalisent rapidement. Les défenses se durcissent et nos filles se retrouvent sanctionnées d'une double exclusion... qu'elles gèrent parfaitement. Elles sont revenues dans le match. En face, les visiteuses flirtent physiquement avec le rouge, ayant très peu de banc. À la 38', le score est à parité (18-18), lorsqu'elles ont la malchance de perdre une des leurs sur blessure au genou (nous lui souhaitons le meilleur rétablissement). À cet instant crucial, nous avons alors toutes les cartes en mains pour verrouiller et faire basculer la partie en notre faveur. Et pourtant... nous nous précipitons, nous cafouillons, nous gâchons... les Bayonnaises s'accrochent, sont d'une solidarité exemplaire et capitalisent toutes leurs occasions, malgré Chloé qui stoppe deux pénaltys. À la 52', il y a toujours égalité : 23-23. Il y a encore largement le temps et la place. Et pourtant... nos filles s'éteignent inexplicablement et s'inclinent 24-28 !

Disons les choses très simplement, les Bayonnaises étaient largement au dessus des nôtres, non pas techniquement, mais mentalement. À seulement neuf (et même huit ensuite), elles se sont battues de bout en bout, n'ont pas lâché une seule seconde, ont fait preuve d'une solidarité impressionnante. De notre côté, avec un banc complet, des rotations, la possibilité de les faire exploser physiquement, nous avons craqué mentalement, déjouant aux moments importants. À l'image de cette saison, pourtant démarrée sur des bases impeccables mais qui nous voit faiblir face à des adversaires déterminés et concentrés sur leurs objectifs, de la première jusqu'à la dernière seconde de chaque match.

Il reste encore deux rencontres, un déplacement à Bergerac et la réception de Bordes pour terminer sur une bonne note cette saison.

PAG

  

  

  

  

  

  

...et toujours Barbara aux photos. Voir ici le reste de son album...

Nos partenaires, ils nous soutiennent:

JSN Epic template designed by JoomlaShine.com