La réception à Roger-Vincent de l'Entente Périgord Sud-Ouest était l'occasion de valider le retour dans les cordes de nos Violettes.

Après une fin de phase de brassage difficile et une grosse période de doutes et d'errements, les deux premières rencontres en Excellence Régionale avaient permis de se rassurer quelque peu sur la suite de la saison, quand bien même celles-ci s'étaient soldées par deux défaites sur le fil. Les filles retrouvaient peu à peu leurs sensations, l'envie, la solidarité, il ne manquait plus grand chose pour renouer avec la victoire. La réception des Périgordines était donc cruciale pour valider cette dynamique reconquise. Et ce, en dépit des blessées et des malades de dernière minute.

Dès l'entame de la partie, pas de round d'observation. Nos Violettes sont déterminées et enclenchent pied au plancher. Face à une défense en 3-2-1 inédite, Margaux de l'aile et Kim en interception montrent la voie. Puis c'est Camille, Soline et Salma qui combinent parfaitement et trouvent les brèches, et de nouveau Margaux : 10-4 à la 12'. Début de match parfait. En défense, le rideau coulisse sans couinement, la muraille est hermétique devant Lucie qui se met en évidence sur les quelques tentatives de loin, le pivot adverse est annihilé. Et côté offensif, cela déroule bien, jusqu'aux ailes, sans précipitation, avec des conclusions propres.

La suite est dans la même veine, les Bergeraco-Montponnaises sont à la peine, ne parviennent pas à trouver les solutions. C'est au tour de Manon de profiter de belles montées de balle et tripler. Puis les Tintines (Soline et Blandine) en canonnières de loin nettoient les lucarnes, tout comme Anaïs lancée comme une fusée : 20-8 à la 26'. Le trou est fait, notre jeu est serein et propre, sans fioritures inutiles, sans relâchement ni nonchalance, même si nos artilleuses gaspillent quelques belles cartouches avant la pause, atteinte sur le score rassurant de 20-9.

Deuxième période, après les oranges : le même film, ou un autre ? Il semble que les visiteuses Rouge et Vert aient été vertement sermonnées, elles se montrent nettement plus agressives. Nos Violettes subissent un petit orage, avec un 1-4 et une disqualification directe sur un mauvais réflexe défensif (21-13 à la 35'). Mais personne ne s'affole. Laurent et Noël réitèrent les consignes, on remet du liant en défense, Camille distribue le jeu, et côté attaque Manon et Blandine réinvestissent l'arc des 9 m. en jouant de leur puissance de feu digne des cuirassés de haute ligne, sans oublier Pauline à l'affût en mouilleur de mines. Et nos Violettes ont à nouveau le match bien en mains : 28-15 à la 41'.

À partir de là, le schéma est assez simple, il suffit de rester sérieuses et solidaires en défense, avec un centre totalement étanche et de profiter à bon escient des espaces qui s'ouvrent en contre-attaque. À ce jeu, Salma nous régale dans son placement, ses appels de balle et la qualité de sa finition, et Emma sur l'aile sait aussi se décaler et conclure (34-17 à la 50'). Le match est joué.

La fin de partie est naturellement moins intense, les échanges se rééquilibrant quelque peu, la fatigue. Un dernier obus de Blandine à 10" de la fin fait basculer notre compteur à 40 buts : 40-24 à la cloche.

Voilà enfin le match qui met fin à une grosse période de disette et de confiance envolée. On a retrouvé nos Violettes allantes et performantes comme avant janvier, rejouant au niveau qui est le leur. Cela est rassurant pour la suite, même si le prochain adversaire s'appelle Bordes.

Bravo les Violettes, bravo à vous toutes !

PAG

  

  

  

  

  

  

  

...et parmi les plus fidèles de vos supporters, Barbara et son appareil fétiche pour saisir vos gestes (et grimaces, parfois...!). Voir ici le reste de son album...
 

Nos partenaires, ils nous soutiennent:

JSN Epic template designed by JoomlaShine.com